Abstracts

Analyse simultanée du profil transcriptomique de macrophages humains infectés par le parasite Leishmania major

F.Z. Guerfali, D. Laouini, L. Guizani-Tabbane, F. Ottones, Kh. Ben-Aissa, O. Mghirbi, L. Manchon, S. Smandi, A. Benkahla, Th. Commes, D. Piquemal, J. Marti, K. Dellagi

Leishmania est un parasite protozoaire intracellulaire capable de survivre et de se répliquer au sein de l'environnement phago-lysosomial potentiellement hostile du phagocyte mononucléaire. Une fois ingéré par la cellule macrophagique, le parasite se transforme de la forme promastigote infectieuse à la forme amastigote proliferative. Un conflit s'installe alors entre le macrophage essayant d'éliminer le pathogène et le parasite luttant pour sa survie. Afin d'étudier à un niveau transcriptionnel la complexité de ce conflit hôte-pathogène, nous avons utilisé la méthode quantitative d'Analyse Sérielle de l'Expression Génique (SAGE). Suite à la construction et la comparaison entre elles de différentes banques SAGE (macrophages humains non infectés, de macrophages humains infectés par Leishmania major (24h) et de parasites Leishmania major seuls), nous avons simultanément identifié, in silico, les transcrits cellulaires des transcrits parasitaires dans l'échantillon mixte. Nos résultats montrent, que malgré une forte charge parasitaire, la modulation transcriptomique dans la cellule infectée semble globalement marginale. Cependant, des gènes appartenant à diverses familles fonctionnelles et montrant une variation significative dans leur expression, ont été identifiés. Par ailleurs, l'analyse des transcrits exprimés entre les stades intra et extracellulaires indique des différences significatives chez le parasite.
Accueil       Webmaster       Contact © Copyright 2010 - 2022 STI