Abstracts

Etude des polymorphismes du gène de L'IL1 au cours de la Spondyarthrite ankylosante (SPA)

K. Ben Radhia, H. Aouadi, T. Ben Romdhane, S. Jendoubi-Ayed, M. Makhlouf, T. Dhaouadi, R. Zouari, T. Ben Abdallah, K. Ayed, Y. Gorgi.

La spondylarthrite ankylosante (SPA) est une maladie qui se développe sur un terrain génétique particulier fortement lié au système HLA (HLA B27), en particulier l'allèle HLA* B2705. D'autres gènes situés en dehors du système HLA ont été impliqués dans la physiopathologie de la maladie, tel que l'IL-1. Un sous typage HLA B27 et une étude du polymorphisme des gènes de L'IL-1 ont été réalisés respectivement par PCR-SSP et par PCR-RFLP chez57 patients atteints de SPA et 100 sujets normaux témoins. La distribution des fréquences allèliques du sous typage HLA B27 chez les patients est caractérisée par la prédominance de l'allèle HLA* B2702 (57.1%) suivie par celle de HLA* B2705 (38.6%). Les allèles HLA*B2707 et HLA*B2704 sont plus rares (30.5% et 1.7% respectivement). L'étude du polymorphisme de L'IL1 a au niveau du promoteur (-889) montre que le génotype TT est statistiquement plus fréquent chez les patients (28.07%) que chez les témoins (7%) (p<0.001). En revanche, l'étude du polymorphisme de l'IL1ß au niveau du promoteur (-511) et au niveau de l'exon 5 (+3954) ne montre pas de différence statistiquement significative des fréquences génotypiques entre les patients et les témoins. Le polymorphisme de l'IL-1 Ra montre que le génotype 1/1 est plus élevé chez les malades (68.42%) que chez les témoins (54%) mais la différence n'est pas statistiquement significative. Le génotype 1/2 est statistiquement moins fréquent (15.78%) chez les patients par rapport aux témoins (33%) (p<0.05). L'étude analytique des sous types HLA B27 en fonction des différents polymorphismes de L'IL1 révèle que l'allèle HLA B2702 est moins fréquent chez les patients de génotype (37.5%) par rapport à l'allèle HLA B2705ahomozygote TT de l'IL-1 (50%). Inversement, l'allèle B2702 est statistiquement plus fréquent chez les patients de génotype homozygote 1/1 (64.10%) de l'IL-1Ra comparativement à l'allèle HLA B2705 (28.20%) (p= 0.037). Dans la population Tunisienne, les génotypes homozygotes TT de l'IL1 a et le génotype 1/1 de l'IL1 Ra semblent constituer des facteurs de susceptibilité supplémentaires au système HLA au cours de la SPA
Accueil       Webmaster       Contact © Copyright 2010 - 2022 STI