Abstracts

Polymorphisme Met129Val de MICA et risque de survenue du cancer du nasopharynx en Tunisie.

H. Douik, A. Ghanem, N. Attia Romdhane, L. Harzallah, R. Krishnamoorthy, F. Guemira, D. Charron, R. Tamouza

MICA (Major human complex class I Chain- related gene A) est une protéine stress-inductible appartenant à la famille des molécules HLA I non classiques. Elle présente un profil d'expression restreint aux cellules endothéliales,fibroblastes, monocytes et tissus épithéliaux. MICA favorise l'activité anti-tumorale des cellules Natural Killer (NK) et Lymphocytes T CD8+ alpha bêta et gamma delta, en se fixant sur leur récepteur activateur NKG2D. Son gène, localisé en 6p21 au niveau du complexe majeur d'histocompatibilité, est très polymorphe avec plus de 60 allèles décrits. Parmi eux, le polymorphisme A/G 149 de l'exon 3 (Met129Val) a été associé à une affinité différentielle pour le récepteur NKG2D. Au cours de ce travail, nous nous sommes intéressés à l'étude du polymorphisme Met129Val de MICA chez des patients présentant un cancer du nasopharynx (CNP) de type UCNT: 130 patients et 180 sujets sains, pris comme témoins, ont été génotypés par la méthode de PCR-RFLP, après extraction de leur ADN au phénol-chloroforme. L'analyse statistique, réalisée à l'aide du logiciel SPSS (9.0), montre que l'allèle Met joue un rôle protecteur vis-à-vis du CNP avec un OR= 0.685 (IC à 95% = 0.47 à 1.00) alors que le variant Val serait un facteur de risque avec un OR =1.641 (IC à 95% = 0.99 à 2.14)(p= 0.031). L'analyse du polymorphisme Met129Val de MICA dans le groupe des patients n'a pas montré d'association significative avec les différents paramètres cliniques étudiés (taille tumorale , envahissement ganglionnaire, métastases, réponse au traitement) ; cependant l'analyse des courbes de survie montre que la présence du génotype Met/Val assure une meilleure survie à 10 ans comparée aux patients homozygotes Val/Val ( 70% vs 40% à 10 ans), de plus la présence de l'allèle Met retarderait la survenue du CNP : la moyenne d'âge de survenue du cancer est de 62 ans en présence de Met vs 58 ans en présence de Val (p= 0.0268). Le polymorphisme Met129Val de MICA a été corrélé à une affinité différentielle pour le récepteur activateur NKG2D, c'est ainsi que le variant Met129 présente 10 à 50 plus d'affinité que Val : les sujets porteurs de l'allèle Met présenteraient une meilleure défense face au cancer via l'activation des cellules NK et LT cytotoxiques, alors que la présence de Val, notamment à l'état homozygote, diminuerait cette résistance anti-tumorale, faisant apparaître le cancer plus précocement.
Accueil       Webmaster       Contact © Copyright 2010 - 2022 STI